vendredi 2 mars 2012

Posted by Berry Goblinfly Posted on 02:45 | 7 comments

Crochet Takashima et frivolité

Dans la série découverte, je vous présente le crochet Takashima, crochet japonais servant à la confection de frivolité en plus de sa fonction de crochet habituel:

Suite à une première expérience catastrophique en matière de frivolité il y a bien longtemps, j'avais abandonné cette technique jusqu'à ce que je me mette à faire des recherches concernant Mademoiselle Riego de la Branchardière. Après avoir découvert que cette franco-irlandaise et londonienne était agréée à la cour de sa Gracieuse Majesté la Princesse de Galles qui était, à cette époque, Alexandra de Danemark, en tant qu'artiste spécialisée dans les arts du fil (tricot, crochet et frivolité):
Princesse de GallesAlexandra de Danemark

Puis en regardant de plus près ses ouvrages, j'ai constaté que la frivolité tenait une grande place dans son œuvre et me suis donc repenché sur la question. C'est là que j'ai compris qu'il fallait un crochet bien particulier pour faire de la frivolité qui est majoritairement et originellement pratiquée à l'aiguille ou à la navette. Mais tous les modèles de frivolité peuvent être utilisés pour des ouvrages au crochet, j'y reviendrai.
Le crochet de frivolité a un crochet qui ne doit pas être plus large que sa tige (d'où l'échec de ma première expérience, si, si j'insiste). J'en ai acheté un de 1 mm sur le site Tricotin.com:
Puis j'ai utilisé les dessins suivants trouvés sur un site chinois (trop fort ces chinois)
Ces dessins sont spécifiques au crochet Takashima qui a deux extrémités mais conviennent parfaitement au crochet classique de frivolité.
Voici donc le résultat de mon premier essai:
Les finitions restent à voir mais je ne suis pas peu fière d'être enfin parvenue à réaliser quelque chose qui ressemble à de la frivolité. J'ai constaté deux difficultés majeures pour moi: arriver à passer le fil à travers les nœuds (étape D des dessins), il ne faut pas trop serrer et appliquer la bonne tension au fil au moment de resserrer les nœuds pour former une boucle (dernière étape). 
L'auteur de l'ouvrage "La frivolité au crochet":
 Viviane Deroover, nous fait profiter de son savoir-faire dans cette vidéo:
Sur son blog, vous aurez même la possibilité de gagner un cours de frivolité en ligne car Viviane donne des cours sur le site de "2 mains pour créer":

Les points positifs de cette technique sont:
* facile à apprendre même sans savoir faire du crochet puisqu'il suffit de savoir faire des double-nœuds et des picots
* le geste est très agréable et délicat
* on peut facilement ajouter des perles à la place des picots pour faire des bijoux
* on peut se servir des modèles du monde entier qui, pour la plupart, sont sous forme de schémas

C'est justement en allant voir du côté du Japon que je suis tombée sur ces fameux crochets Takashima.
Le célèbre et incontournable site breton de l'artisanat pour tous le décrit très bien ICI et consacre une page des plus instructives à la frivolité au crochet ICI.
Le site japonais consacré à la frivolité au crochet avec les crochets Takashima est ICI
Je n'ai trouvé ces crochets qu'ICI.
IL existe un ouvrage pour débutant en japonais (mais avec des schémas très clairs) que je vous recommande:
Je n'ai pas trouvé où l'acheter alors j'ai fait une recherche sur picasa avec les terme "tatting lace" et je l'ai trouvé. Si vous n'y parvenez pas, utiliser le formulaire de contact du blog.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir les sites et les ouvrages anglophones à ce sujet: le cro-tat ou crotat (comme ICI par exemple)en utilisant notre ami Google et sur amazon pour les bouquins, sans oublier les ouvrages de nos ancêtres sur archive.org ou antiquepatternlibrary.org.

Sur ce, je vous souhaite une très belle journée sous le soleil presque printanier du crochet de son infinie galaxie!





7 commentaires: